en général
le côté technique
l'histoire jusqu'ici
Le Pacco-test est un outil intelligent, composé de cinq sondes connectées à un micro-ordinateur programmé pour mesurer et enregistrer toutes les deux heures cinq paramètres physiques de l'eau.
Il transmet toutes les 12h les données mesurées pour alimenter une base de données, consultable en ligne en accès libre.
 
A terme, le Pacco-test pourrait être programmé pour détecter les situations préoccupantes et pour lancer des alertes.
Aujourd'hui, le prototype du Pacco-test est réalisé à partir de composants les moins coûteux possibles et réalisé en open source. 
Le Pacco-test est appelé à se multiplier !

 

composantes

  • un micro-ordinateur flottant et autonome en énergie

  • cinq sondes connectées au micro-ordinateur mesurant la température (°C), l'acidité (pH), l'oxygène dissous (DO), le potentiel redox d'oxygène (ORP), et la conductivité

  • un système de communication et d'alerte permettant d'intervenir en cas de changements (inquiétants) dans l'eau

  • une plateforme web avec base de données pour consulter les mesures, accessibles à tout le monde

  • un plan de construction en open source 

  • à terme: des données de mesures contextualisées (par rapport aux normes et / ou aux objectifs environnementaux)

 

 

Micro-ordinateur

Le micro-ordinateur du Pacco-test s'appele Waspmote, il s’agit d’un micro-contrôleur qui peut facilement être personnalisé. Il a été conçu pour travailler avec des capteurs et pour envoyer des données via différents protocoles de communications sans fil. Sa mémoire (autant la mémoire de travail que la mémoire de stockage) est plus large qu’un Arduino et consomme peu d’énergie. 

Batterie

La batterie du Pacco-test a une autonomie d'un an et demi et est rechargeable.

 

Sondes

Pour le projet Pacco-test nous utilisons des capteurs Atlas Scienfic, qui permettent d’être programmés par des micro-ordinateurs et qui donnent des mesures d’une rigueur scientifique

 

Système de communication et d'alerte

Pour le Pacco-test on avait initialement choisi le réseau LoRa. A cause du manque de couverture du réseau dans l’endroit où le Pacco-test avait été implanté, on a dû le changer. Actuellement on utilise Sigfox, qui peut transmettre moins de données à la fois, mais qui est plus efficace en termes d’énergie.

Ce système permet d’envoyer les données mesurées dans une base de données partagée.

A terme il permettra également la mise en place d’un système early warning par sms ou e-mail pour signaler des situations critiques (ex: bloom de cyanobactéries)

 

Base de données

La base de données du Pacco-test stocke, sous forme de ligne dans un grand tableau, chaque mesure – heure, lieu et chiffre relevé par chacun des capteurs du Pacco-test.

Les données sont accessibles à tout le monde via le site http://data.paccotest.org/

 

Bouwplan

Le manuel de construction du prototype 3.0 est une recette à reproduire et détourner librement :

Bientôt à consulter ici

 

Pour en savoir plus sur les composantes, consultez le Pacco-lexique dans la publication « Les Nouvelles Technologies – ça ce construit ! »